Les formatrices

Anne Loyal

A la fois comédienne, animatrice, drama-thérapeute en formation, je réunis depuis plusieurs années maintenant des outils polymorphes, cherchant à lier démarches artistiques, thérapeutiques et féminisme. Après des expériences d’animations d’ateliers de théâtre à destination de femmes survivantes de violences sexistes au Guatemala, j’ai suivi un master en Études de Genre où j’ai pu développer une compréhension théorique du système patriarcal et de ses différentes conséquences. Depuis 2017, je travaille au sein de la compagnie de spectacle et d’éducation populaire Les Culottées du Bocal (spécialisée notamment sur le consentement et la prévention et prise en charge des violences sexuelles).

Fréquentant le monde des bals et des danses collectives depuis 2013, c’est assez naturellement que ces thématiques sont venues croiser mes pratiques de danse et mes discussions en bals. Peu à peu, est née l’envie de se réunir à plusieurs et de mettre à disposition des bals nos expériences ainsi que nos outils pratiques et théoriques, avec la volonté de rendre ces moments de joie et de convivialité les plus sûrs, bienveillants et justes possible.

Manou Benoit

Je suis comédienne, danseuse et animatrice/formatrice et pratique le théâtre de l’opprimé.e depuis 3 ans. Ma pratique artistique étant toujours étroitement liée à une volonté de transformation sociale, je tends à incarner un engagement féministe au quotidien comme sur scène.

Militante de l’éducation populaire (engagement qui s’est construit depuis mes premières colos en tant qu’animatrice mais aussi lors de ma formation BPJEPS), le T.O. réunit mon engagement politique à la pratique de la scène et me permet d’utiliser ainsi mes compétences en animation dans un domaine qui me passionne et me révolte.

Je fréquente les bals folk depuis 14 ans maintenant, et ayant vécu et observé des expériences parfois inconfortables voire violentes depuis mes premières années de bal, il me semble nécessaire de faire ce qui est en mon possible pour que ces situations ne se produisent plus. J’aime à penser que si j’avais participé à des temps comme ceux que l’on propose, j’aurais eu plus de billes pour réagir dans des situations problématiques ! (www.manoubenoit.com)